P'tit article sympa dans La Nouvelle République à Blois  NOVEMBRE 2016
Loir-et-Cher - Blois - Théâtre


"Faillite d'un couple sur le mode drolatique
C'est face à un océan de rires et de bravos que Bruno Gallisa, auteur et metteur en scène, et sa partenaire Nathalie Dodivers, ont présenté samedi dernier au théâtre Monsabré « Je te haime », histoire d'un couple parti en capilotade. Les scènes se déroulent sous le regard d'un tiers invisible, le « prof », censé rabibocher les protagonistes. Un comportement amoureux qui passe en trois temps de l'euphorie de « la maison du bonheur » à la lassitude puis à la boucherie pure et dure.  
Constitué à Marseille en 2014, le duo s'est abondamment produit dans la région Paca avant de venir présenter ses comédies à Blois, dont « Just pas married !», joué la veille de « Je te haime ».
Cor. NR : Jacques Henry.





AVRIL 2010 La Provence:    


Article Nantes:      http://www.nantes.sortir.eu/theatre/moi-non-plus

 THEATRE
Moi non plus !
Moi non plus !
Droits réservés

Le théâtre de Jeanne présente une nouvelle comédie romantique et hilarante avec : Je te Haime. L’histoire d’un gars et d’une fille qui comptent bien réussir à vivre ensemble.

Chantal et Alain s’aiment. Ça se complique quand ils décident de partager le même toit… Au début, il y a les sourires béats, les "mon amour" et les petits plats ratés sans importance. Et puis ils se mettent à sortir les pizzas, les couteaux et les pics en tous genres. Heureusement, la famille, les amis, et même Docteur Amour se chargent de leur donner tous les conseils pour un nouveau départ. Et s’ils commençaient par rendre les nuits plus folles ? Je te Haime est la seconde pièce que Caroline Steinberg et Bruno Gallisa viennent présenter au Théâtre de Jeanne, après Une Chambre pour deux en 2009. La complicité du duo promet un même carton à ce nouvel opus.

 
Nathalie Favreau


 
Jeudi 02 Décembre 2010   -    CAFE-THEATRE   -   Reportage photo
• je te haime ! moi non plus! La vie en couple... toute une histoire 
PERPIGNAN
Un sympathique décor de scène, rose bonbon nous accueille lorsque l’on rentre dans la salle.
En attendant que la pièce commence, vous pouvez vous désaltérer avec un petit verre (sans alcool bien sûr) ou un café, tout cela offert gracieusement par la boîte à rire lors de chaque représentation, un moment très convivial.

Les lumières s’éteignent puis se rallument sur une chanson de Vanessa Paradis (Divine Idylle) très rythmée. Ceci dit, tous les morceaux de musique durant la représentation sont bien choisis, dynamiques et entraînants.
Puis soudain apparaissent deux personnes, la femme d’abord, prénommée Chantal (alias Caroline Steinberg) puis l’homme, Alain (alias Bruno Gallisa), auteur de la pièce, sans oublier la « voix off », le professeur l’amour, psy de profession. 
Et nous voilà partis pour environ 1 h 15 de spectacle.

Suite à la demande du psy, ce couple déjanté nous fait vivre et revivre des moments de leur vie quotidienne. Ils se remettent en situation pour essayer de comprendre comment sont-ils arrivés à se détester à ce point !

Tout commence à 20h pétantes… premier stade, ils s’aiment et sont heureux, une femme d’intérieur remarquable, un homme aimant et attentionné qui offre des fleurs à la femme de sa vie. Jusque là, tout va bien, même un peu trop bien…
Puis au fils des deux autres stades, tout se dégrade. 
La femme néglige son mari, les reproches fusent avec beaucoup d’humour et de sous-entendus. Les vacheries s’accentuent à tour de bras, sabotage des freins d’Alain par sa femme, ce dernier ne mange plus les repas préparés par Chantal par peur de l’empoisonnement, à juste titre ! Leurs mères respectives s’en mêlent par téléphone, même le psy est désemparé !
Le public est pris à partit par les deux talentueux comédiens ; n’en déplaise à ces dames et ces messieurs…

Ici, tout s’enchaîne et se déchaîne ! Jusqu’à provoquer des envies de meurtre. 
Et voilà… ce qui devait arriver arriva ! Une fin tragique mais pour qui ?...
Et si pour retrouver la sérénité, on inversait les rôles et on ajoutait à tout cela un peu de piment ?
La réponse à ces questions, vous la trouverez en allant voir cette pièce qui déménage ! 

Nelly Di fraja 



 
 
Créé avec Créer un site
Créer un site